Deviens un intercesseur

OUI ! DEVIENS CELUI QUI S’OUBLIE COMME JESUS-CHRIST S’EST OUBLIE SUR LA CROIX POUR TOI, POUR MOI, EN DISANT AU PERE : « PERE PARDONNE LEUR, CAR ILS NE SAVENT CE QU’ILS FONT. » Luc 23:34

Le premier intercesseur est le Seigneur Jésus-Christ qui en est l’Auteur. Lorsque le Seigneur Jésus-Christ est venu sur la terre et a marché avec ses disciples après les avoir choisi, Il leur a enseigné la prière. L’intercession est une sorte de prière et même aujourd’hui, le Seigneur Jésus-Christ continue d’intercéder pour son Église, pour son Épouse. En effet, Jésus ne se fatigue pas d’intercéder en notre faveur c’est pour cela que la Bible dit de Lui qu’Il est notre avocat auprès du Père. L’apôtre Jean déclare dans 1 Jean 2:1b «Et si quelqu’un a péché, nous avons un avocat auprès du Père, Jésus-Christ, le juste. » En effet, nous avons besoin d’un avocat qui plaide en notre faveur lorsque le diable se présente devant Dieu pour nous accuser. D’ailleurs, le diable, Satan est aussi l’accusateur de nos frères selon Apocalypse 12:10 b « Car il a été précipité, l’accusateur de nos frères, celui qui les accusait devant notre Dieu jour et nuit. »


UN INTERCESSEUR : QU’EST-CE QUE C’EST ?

Pourquoi cette image de la croix au-dessus ? Tout simplement parce que la croix par rapport au sacrifice de Jésus est le symbole même de l’intercession en elle-même. A la croix, les bras tendus, le Seigneur JésusChrist s’est mis devant le Père pour susciter la faveur de Dieu en implorant la miséricorde du Père pour le pardon des péchés de l’humanité. Un intercesseur est une personne qui comme le Seigneur Jésus-Christ va devant Dieu pour se placer entre Dieu et une cause, une situation, un problème extérieurs à sa propre vie. Un intercesseur ne prie pas pour lui-même car il s’oublie. L’intercession est très liée à l’amour du prochain c’est aussi la raison pour laquelle les Écritures déclarent dans 1 Timothée 2:1-4 « J’exhorte donc, en tout premier lieu, à faire des requêtes, prières, intercessions, actions de grâces, pour tous les hommes, pour tous les rois et pour tous ceux qui occupent une position supérieure, afin que nous menions une vie paisible et tranquille, en toute piété et dignité. Cela est bon et agréable devant Dieu, notre Sauveur, qui veut que tous les hommes soient sauvés et parviennent à la connaissance de la vérité. » Vous l’avez compris ! L’intercession est liée au salut de l’humanité et préserve le chrétien dans une vie paisible et tranquille. Le passage de Timothée concerne donc le rôle que l’Église doit jouer : celui de prier. Un intercesseur est une personne qui prend des risques et donc est dotée d’une certaine audace car Dieu aime les audacieux. Un intercesseur est donc une personne qui se tient à la brèche devant Dieu. En dehors du Seigneur Jésus-Christ, la Bible nous présente d’autres intercesseurs : Abraham dans Genèse 18:22-33. Ce passage de la Genèse nous montre qu’Abraham était en train de plaider une cause, celle de Sodome, une ville vautrée dans le péché, dans l’abomination au point que l’Éternel avait envoyé deux anges après ce passage pour détruire cette ville de Sodome et celle de Gomorrhe. La plaidoirie d’Abraham devant l’Éternel consistait à incliner le cœur de Dieu à révoquer son jugement contre ces deux villes par rapport aux reproches qui étaient faits à Sodome et Gomorrhe. Il est écrit dans Genèse 18 : 20-21 « L’Éternel dit : Ce qu’on reproche à Sodome et Gomorrhe est si énorme, et leur péché si grave que je vais descendre et voir s’ils ont agi tout à fait comme je l’entends dire ; et si cela n’est pas, je le saurai aussi. » Nous comprenons donc ici que l’intercession est aussi une plaidoirie devant Dieu par rapport à une cause en vue d’incliner le cœur de Dieu à la miséricorde et même d’empêcher si possible un jugement. Que nous dit l’Éternel à Israël dans Esaïe 1:18 ? « Venez donc et plaidons Dit l’Éternel. Si vos péchés sont comme le cramoisi, Ils deviendront blancs comme la neige ; S’ils sont rouges comme l’écarlate, Ils deviendront comme de la laine. » Par rapport à l’intercession, nous remarquons qu’il s’agit d’un dialogue entre Dieu et l’homme qui veut que l’homme participe à son Œuvre rédemptrice. L’Éternel veut que l’homme puisse être capable de trouver des arguments qui pourraient justifier que l’Éternel lui fasse grâce. Un autre intercesseur dans la Bible s’appelle Habaquq qui était un prophète dans l’Ancien Testament. Voici ce que le prophète Habaquq déclare dans Habaquq 2:1 « Je vais prendre mon tour de garde, Je vais me tenir sur le rempart ; Je vais guetter pour voir ce qu’il me dira, Et ce que je répliquerai au sujet de mes doléances. » Devenir un intercesseur signifie devenir une sentinelle pour Dieu par la prière, mais aussi par l’écoute. Il y a un temps pour prier, intercéder, mais aussi un temps pour écouter Dieu. Habaquq l’avait compris. Habaquq avait compris qu’il devait s’attendre à l’Éternel. Dans le passage ci-dessus concernant Habaquq, « Je vais prendre mon tour de garde » revêt la notion d’être une sentinelle. Une sentinelle effectue son tour de garde pour veiller à la sécurité d’un lieu, d’une maison en vue d’empêcher un danger, ou de donner l’alerte en cas de danger ; une sentinelle s’expose constamment à un danger, voilà pourquoi l’intercesseur qu’il est risque sa vie pour les autres et aussi face au royaume des ténèbres. Le Seigneur Jésus-Christ a été exposé sur une croix où Il a subi une humiliation extrême ; mais cette humiliation a été tournée en notre faveur par rapport à la prière d’intercession que le Seigneur Jésus-Christ a adressé au Père. DEVIENS

UN INTERCESSEUR COMME MOÏSE ET TANT D’AUTRES…

Je t’encourage à devenir un intercesseur comme Moïse et tant d’autres car cela te permettra de te mettre à part pour Dieu pour le salut de beaucoup, pour le salut des nations, pour le salut et la sécurité de ton Église qui est l’assemblée des Saints. Vous l’avez compris ! L’intercession exige la mise à part car le Seigneur Jésus- »Christ Lui-même se mettait à part lorsqu’il était sur la terre. La Bible dit que le Seigneur Jésus-Christ se retirait dans le désert pour prier, parfois sur la montagne pour prier. L’épisode d’intercession qui est un des modèles du Seigneur Jésus se trouve dans Jean 17 (la prière sacerdotale) où Il s’est adressé au Père en faveur de ses disciples car Jésus savait qu’il devait quitter la terre pour repartir au ciel. L’intercession n’est pas seulement une mise à part, mais elle a aussi une notion de sacrifice pour que les autres personnes soient sauvées, afin que des nations, des multitudes soient sauvées et que Dieu pardonne les péchés. C’est la raison pour laquelle l’apôtre Paul écrit ceci : « Je vous exhorte donc, frères, par les compassions de Dieu, à offrir vos corps comme un sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu, ce qui sera de votre part un culte raisonnable. » Romains 12:1 Ce passage de Romains ne signifie pas qu’il faut aller vous faire crucifier comme le Seigneur a été crucifié. Comprenons-nous bien. Mais Dieu agrée une personne qui se soucie d’intercéder, de prier pour les autres, pour des situations, des cas difficiles. Par ailleurs offrir son corps comme un sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu ne concerne pas que l’intercession. En effet, cela concerne louer, adorer Dieu, le jeûne et la prière…L’intercession est donc incluse dans le fait d’offrir son corps comme un sacrifice vivant. Un intercesseur est une personne qui a une alliance avec Dieu car Dieu est un Dieu d’alliance. Abraham, appelé Abram auparavant, avait une alliance avec Dieu et cette alliance qui était établie par Dieu. Il s’agissait d’une alliance non seulement avec Abraham, mais aussi avec la descendance d’Abraham, donc perpétuelle dans toutes leurs générations. On le voit dans Genèse 17:1-14. Avoir une alliance avec Dieu nous sécurise dans notre marche avec Lui. Avoir une alliance avec Dieu établit aussi une relation de confiance avec Lui, notamment dans l’intercession. Par rapport à l’intercession, Abraham a intercédé en faveur de Sodome parce que l’Éternel Lui-même a voulu mettre Abraham au courant du jugement, du châtiment qu’Il était sur le point de faire contre Sodome et Gomorrhe. En effet, la Bible déclare dans Genèse 18:17-19 « Or l’Éternel avait dit : Cacherai-je à Abraham ce que je vais faire ? Abraham deviendra certainement une nation grande et puissante, et en lui seront bénies toutes les nations de la terre. Car je l’ai choisi afin qu’il ordonne à ses fils et à sa famille après lui de garder la voie de l’Éternel, en pratiquant la justice et le droit ; ainsi l’Éternel accomplira pour Abraham ce qu’il avait dit à son sujet. » Vous rendez-vous compte du privilège de ce que Dieu se soucie de faire savoir à un homme, à sa créature ce qu’Il planifie de faire ? C’est la raison pour laquelle, toi qui lis cet article, je t’encourage à devenir un intercesseur. Il y a aussi une autre raison à cet encouragement, la voici : l’intercession cache un mystère. Dans la 1ère partie, nous voyons Abraham plaider avec l’Éternel pour sauver Sodome, n’est-ce pas ? Un intercesseur est une personne qui s’occupe des intérêts de Dieu comme Abraham le faisait. Comme Abraham était en alliance avec Dieu et qu’il était un intercesseur, l’Éternel s’est aussi occupé des intérêts d’Abraham en sauvant Loth (le neveu de ce dernier) et sa famille qui vivaient à Sodome. Nous le lisons dans Genèse 19:12-23. Même s’il est vrai que Loth avait pratiqué l’hospitalité à l’égard des deux anges qui sont arrivés à Sodome pour détruire la ville, Loth et sa famille avaient surtout été sauvés à cause de l’alliance entre l’Éternel et Abraham. L’hospitalité que Loth avait pratiquée en hébergeant ces deux anges se trouve dans Genèse 19:1-3 Moïse aussi était un intercesseur en faveur du peuple d’Israël. Il était aussi un serviteur de Dieu en alliance avec l’Éternel. Voilà pourquoi chaque fois que Moïse devait aller sur la montagne pour rencontrer l’Éternel, il devait le faire tout seul pour expier ses propres péchés et ceux du peuple. Les signes d’alliance entre Moïse et l’Éternel provenaient des préoccupations que Moïse avait à convaincre le peuple d’Israël qu’il était envoyé par l’Éternel pour le délivrer de la main du Pharaon. Ces signes d’alliance étaient les prodiges opérés par Dieu sur le bâton de berger de Moïse qui était devenu le bâton de commandement pour diriger Israël et aussi la main de Moïse dans son sein sur laquelle Dieu avait opéré des miracles. Nous lisons dans Exode 4:2-4 « L’Éternel lui dit : Qu’y a-t-il dans ta main ? Il répondit : Un bâton. L’Éternel dit : Jette-le par terre. Il le jeta par terre, et cela devint un serpent. Moïse s’enfuit devant lui. L’Éternel dit à Moïse : Étends ta main et saisis-le par la queue. Il étendit la main et le saisit : et cela redevint un bâton dans sa main. » Exode 4:6-7 « L’Éternel lui dit encore : Mets ta main dans ton sein. Il mit sa main dans son sein ; puis il la retira : sa main était couverte d’une lèpre (blanche) comme de la neige. Il dit : Remets ta main dans ton sein. Il remit sa main dans son sein ; puis il la retira de son sein ; elle était redevenue comme sa chair. » L’Éternel a attesté la véracité de ces signes à Moïse dans Exode 4:5 « C’est (dit l’Éternel), afin qu’ils croient que l’Éternel, le Dieu de leurs pères, t’est apparu, le Dieu d’Abraham, le Dieu d’Isaac et le Dieu de Jacob. » et Exode 4:8 « S’ils ne te croient pas (dit l’Éternel), et ne prêtent pas attention au premier signe, ils croiront à ce dernier signe. » Outre ces deux signes d’alliance, l’Éternel a rajouté un signe à Moïse concernant une possible incrédulité des Israélites face au fait que Moïse était l’envoyé de Dieu : Moïse devait prendre de l’eau du Nil qu’il devait répandre sur la terre sèche ; ensuite cette eau allait devenir du sang (Exode 4:9). L’alliance entre un homme et Dieu favorise la proximité avec Dieu. En effet, elle crée l’amitié avec Dieu notamment quand on marche dans l’obéissance et dans la fidélité avec Dieu. L’alliance entre Dieu et un homme amène cet homme dans une dimension très élevée. Dieu amène une estime considérable dans la vie de la personne. La Bible déclare dans Exode 33:11 « L’Éternel parlait avec Moïse face à face, comme un homme parle à son ami. Puis (Moïse) retournait au camp ; mais son jeune assistant, Josué fils de Noun, ne bougeait pas de l’intérieur de la tente. » Lorsque Miryam et Aaron, frères de Moïse murmurèrent contre Moïse, l’Éternel s’irrita contre eux et les réprimanda sévèrement d’avoir parlé contre Moïse si bien que Dieu frappa Miryam de la lèpre et ordonna que celle-ci soit exclue du camp d’Israël pendant 7 jours. Cette histoire se trouve dans Nombres 12 :1-15. L’intercesseur que Moïse était a suscité l’approbation de Dieu sur lui dans Nombres 12:6-8. DEVIENS

UN INTERCESSEUR…MAIS AUSSI UN ADORATEUR

Un intercesseur est aussi un adorateur de Dieu, de Jésus-Christ. Les intercesseurs qui sont évoqués ici étaient aussi des adorateurs de l’Éternel. Abraham était un adorateur. Lorsqu’Abraham s’était levé pour aller sacrifier son fils unique, Isaac en vue d’obéir à l’injonction de l’Éternel, il confia ceci à ses serviteurs : « Alors il dit à ses jeunes serviteurs : Vous, restez ici avec l’âne ; le jeune homme et moi nous irons là-haut pour adorer, puis nous reviendrons auprès de vous. » Genèse 22:5. Abraham était un adorateur agréable à l’Éternel si bien qu’il a bénéficié de la visitation divine à plusieurs occasions. En effet, la Bible dit que Melchisédek, roi de Salem et sacrificateur du Très-Haut était venu à Abram et fit apporter du pain et du vin. Melchisédek bénit Abram et Abram lui avait donné la dîme de tout. Cette histoire se trouve dans Genèse 14:18-20. Melchisédek, roi de Salem n’est autre que le Seigneur Jésus-Christ car Salem veut dire « paix » et le Seigneur Jésus-Christ est le Prince de paix (Esaïe 9:5). L’indication qui nous est donnée dans le passage de Genèse 14 prouvant que Melchisédek est Jésus-Christ c’est le pain et le vin qu’il avait fait apporter à Abram. Le pain et le vin représente l’ombre du sacrifice de Jésus-Christ à la croix en qualité de pain de vie et du sang de l’alliance qui devait être versé pour le pardon des péchés de l’humanité toute entière. Le pain et le vin symbolisant aussi la sainte-cène qui devait être prise dans la nouvelle alliance en mémoire du Seigneur Jésus-Christ. Même si le passage de Genèse 14 ne parle pas d’adoration, nous devons savoir que la dîme qu’Abram a donné au roi de Salem Melchisédek était une adoration au Dieu Très-Haut, mais aussi à Melchisédek car Abram a agi par révélation. Cet épisode a eu lieu après une victoire qu’Abram avait eu (Genèse 14:17). Abram avait compris que l’adoration a un coût. Il ne pouvait pas laisser repartir son Dieu sans lui donner la dîme de tout. Après que l’Éternel eût délivré le peuple d’Israël en l’ayant fait traversé la mer rouge, les Écritures saintes disent que les eaux sont revenues sur les Égyptiens qui poursuivaient Israël. Les Égyptiens sont donc morts et après cette victoire et cette délivrance, Moïse et les Israélites ont chanté un cantique d’adoration à l’Éternel en guise de reconnaissance à cette victoire miraculeuse. Ce cantique se trouve dans Exode 15. Le prophète Daniel était aussi un intercesseur et un adorateur de l’Éternel dans un pays étranger, la Babylone où il était déporté avec ses compagnons. Il est écrit dans Daniel 6:10 « Lorsque Daniel sut que le décret était signé, il monta dans sa maison où les fenêtres étaient ouvertes dans la direction de Jérusalem ; et trois fois par jour il se mettait à genoux, il priait et louait son Dieu, comme il le faisait auparavant. » Le décret dont il est question ici faisait l’objet d’un complot émanant des chefs et des satrapes qui cherchaient un motif pour faire condamner Daniel de mort. Daniel était un homme de prière et un homme de foi et comme Abraham et Moïse, il était aussi approuvé par Dieu parce qu’il était aussi un adorateur. On le voit aussi après que le mystère du rêve de Neboukadnetsar, roi de Babylone et son explication lui furent révélés. En effet, Daniel va élever son Dieu de qui est venu la révélation du rêve et de son explication dans une vision pendant la nuit dans Daniel 2 :20-23. D’ailleurs quand Daniel a fait des révélations du rêve et de son explication au roi Neboukadnetsar, celui-ci éleva Daniel. Nous lisons dans Daniel 2 : 48-49 « Ensuite le roi éleva Daniel et lui fit de nombreux et riches présents. Il lui donna le commandement de toute la province de Babylone et l’établit chef suprême de tous les sages de Babylone. Daniel pria le roi de remettre l’administration de la province de Babylone à Chadrak, Méchak et Abed-Nego. Et Daniel était à la cour du roi. » Nous voyons donc que l’autre mystère caché de l’intercession liée à l’adoration est l’élévation, la promotion que Dieu veut donner à ses enfants, à ceux qui le servent fidèlement et qui marchent dans l’obéissance et dans ses commandements. L’intercession est donc très liée à l’adoration.

Dieu t’encourage à devenir un intercesseur mais aussi son adorateur car Dieu a besoin de toi. En effet, dans le livre d’Ézéchiel, nous lisons ceci : « Je cherche parmi eux un homme qui les protège par une clôture, qui se tienne sur la brèche devant moi en faveur du pays, afin qu’il ne soit pas détruit, mais je n’en trouve pas. » Devenir un intercesseur fait de toi un participant à l’œuvre de Dieu. Dieu veut te faire ce privilège-là car Jésus-Christ veut te faire accéder à son Royaume qui est éternel. Mais ici sur la terre, Jésus-Christ veut déjà faire de toi son ambassadeur, sa sentinelle et sait-on jamais, peut-être qu’Il a vu en toi un Daniel qui a été élevé en dignité, un Moïse. Sache cependant que, Dieu est Lui-même le premier Intercesseur car Il se suffit à Lui-même c’est pour cela qu’il s’appelle l’Éternel. Il est écrit dans Esaïe 59:16 « Il voit qu’il n’y a pas un homme, Il est désolé de ce que personne n’intercède ; Alors son bras lui vient en aide Et sa justice lui sert d’appui. »

                                                                                                                               Patricia NSANGUE AKWA

Soyez transformés

« Et cet amour consiste, non point en ce que nous avons aimé Dieu, mais en ce qu’il nous a aimés et a envoyé son Fils comme victime expiatoire pour nos péchés. »

Diapositive précédente
Diapositive suivante

Derniers Articles

Soyez toujours joyeux !

Soyez toujours joyeux, priez sans cesse, remerciez Dieu en toute circonstance. Voilà ce que Dieu demande de vous, dans votre vie avec Jésus-Christ. ( 1Thessaloniciens 5:16-18)