Le Roi David, le réveil du Héros !

Sur le chemin de la foi chrétienne un nombre incalculable de cadavres de nombreux héros jonchent le parcours. Souvenons-nous que de tous ceux qui sont sortis d’Égypte pour Canaan à la suite de Moise, seuls deux sont arrivés à destination. Tout le reste est tombé sur le parcours de la foi à cause de multiples fautes autant collectives qu’individuelles.

Nous aussi sommes engagés sur ce même parcours. Nous n’avons pas de nouveaux ennemis, mais les mêmes. Ils changent de stratégies en fonction de notre appel, intimité avec le Seigneur ou autre particularité en nous résultant de la grâce de Dieu, mais ils utilisent les mêmes armes.

Paul dit : ‘‘Ces choses leur sont arrivées pour servir d’exemples, et elles ont été écrites pour notre instruction, à nous qui sommes parvenus à la fin des siècles’’.

Notre chute face à ces mêmes obstacles ne pourrait-elle être considérée comme de l’ignorance ? ‘‘Mon peuple est détruit, parce qu’il lui manque la connaissance. Puisque tu as rejeté la connaissance, Je te rejetterai, et tu seras dépouillé de mon sacerdoce…’’ (Osée 4.6).

Face à la disparition brutale de Saul et de Jonathan, David qui connaissait leur stratégie, leur capacité, leur efficacité et leur compétence dans le combat, n’a pu s’empêcher de composer une complainte dont la lecture est vraiment douloureuse : « Les Héros sont tombés… »

L’onction divine en nous fait la différence. C’est quand les Philistins ont appris l’onction de David qu’ils se sont levés. Dès que le monde des ténèbres sait que tu as un dépôt, il luttera contre toi jusqu’à ce qu’il y ait victoire ou défaite ; mais nous avons en Christ, la capacité par la grâce divine et les moyens que sont la Parole de Dieu.

La chute des Héros réveille le Héros !

Après la mort de Saul, David pouvait s’ériger immédiatement en roi car il avait été oint de manière officielle par Samuel et tout le peuple savait que Dieu était avec lui. De manière prophétique, Dieu établit devant deux personnes la preuve irréfutable de l’onction royale sur David :

Eliab, grand frère de David :

Il nous souvient que dans 1Samuel 16, Dieu envoya le Prophète Samuel pour oindre le roi selon le cœur de Dieu dans la famille d’Isaï. En voyant Éliab, il dit : Certainement, l’oint de l’Éternel est ici devant lui. La réponse de Dieu fut sans équivoque : « … ne prends point garde à son apparence et à la hauteur de sa taille, car je l’ai rejeté… ».

Probablement, Eliab n’avait pas digéré cette déception car son droit d’ainesse qui lui conférait automatiquement une préséance se voyait ainsi ôté. La volonté divine voulut qu’Isaï envoyât le jeune David recouvert de l’onction royale pour donner à manger à ses frères ainés en guerre. Mais voici la réaction d’Eliab : « Pourquoi es-tu descendu, et à qui as-tu laissé ce peu de brebis dans le désert ? Je connais ton orgueil et la malice de ton cœur. C’est pour voir la bataille que tu es descendu ». La réaction très empreinte d’un sens bien élevé de leadership de David fut : « Et il se détourna de lui pour s’adresser à un autre…».

Par cette attitude, nous découvrons la maturité de David. La victoire de David sur Goliath devant Eliab qui comme les autres ont battu retraite devant Goliath attestera le choix de Dieu sur son oint David.

Saul, roi d’Israël :

Saul quant à lui sans le savoir avait procédé à une passation de commandement avec David lors de la guerre contre les Philistins. En effet, Goliath avait semé la terreur au point où tous les vaillants guerriers d’Israël avaient fait volte-face. Dieu suscita David. Il vint se présenter comme potentiel adversaire du Philistin, il s’était au préalable renseigné de la récompense du vainqueur.Saül fit mettre ses vêtements à David : le vêtement du roi est l’emblème de la royauté.

Il plaça sur sa tête un casque d’airain : « le casque du salut », le salut de l’homme est l’acte qui « couronne » toute l’œuvre divine.

Et le revêtit d’une cuirasse : la cuirasse protège la poitrine contre les balles et flèches qui peuvent atteindre le cœur.

Le chef de l’armée se dépouille de son armure et en revêt David qui systématiquement prend sa place. Après donc la mort de Saul, David attend l’action de Dieu pour son intronisation physique.

L’élévation :

L’élévation a de tout temps été l’objet de tractation, de lutte, de coup bas, de toutes sortes de mauvaises pratiques et démarches, mais tout ce qui est de Dieu se fait dans la paix.

C’est donc dans cet aspect paisible que David sera justement sollicité par tout le peuple qui reconnaitra enfin ses actions même au temps du roi Saul. Ce qui est de Dieu, même si ça semble tarder, s’accomplira en son temps. David reçoit la troisième onction royale.

Ainsi le héros atteint le sommet de son appel !

Landry MPUTU

Soyez transformés

« Et cet amour consiste, non point en ce que nous avons aimé Dieu, mais en ce qu’il nous a aimés et a envoyé son Fils comme victime expiatoire pour nos péchés. »

Diapositive précédente
Diapositive suivante

Derniers Articles

Soyez toujours joyeux !

Soyez toujours joyeux, priez sans cesse, remerciez Dieu en toute circonstance. Voilà ce que Dieu demande de vous, dans votre vie avec Jésus-Christ. ( 1Thessaloniciens 5:16-18)