Pornographie : Comment sortir de la dépendance ?

Nous devons prendre conscience du fait que l’existence de la pornographie dans nos milieux chrétiens ne date pas d’aujourd’hui. D’ailleurs, son étendue et sa gravité génèrent de nombreuses souffrances dans les foyers et dans les couples. Le rôle de l’église locale est donc d’accompagner et d’équiper les chrétiens dépendants de la pornographie vers le chemin de la liberté en Christ. Notre article a pour but de donner quelques clés à ceux qui font face à ce fléau, d’autant plus que durant la période de confinement liée à la Covid-19, les statistiques les statistiques ont révélé que la consommation de la pornographie avait augmenté de 50% en France (1).

 

Tabou dans l’Eglise, la sexualité est un sujet qui pourtant présente de nombreux enjeux et défis pour les chrétiens, qu’ils soient célibataires, enfants, jeunes, mariés ou même d’âge avancé.

En tant que cohéritier du Christ, nous avons reçu un trésor inestimable de Dieu : c’est notre liberté en Christ.

« Car vous avez été rachetés à un grand prix. Glorifiez donc Dieu dans votre corps et dans votre esprit, qui appartiennent à Dieu » 1 Corinthiens 6:20  .

L’outil que l’ennemi de nos âmes, utilise le mieux pour asservir notre société, c’est l’addiction sexuelle ; cette addiction vient nous priver de notre liberté en Christ. Pourtant, à la base Yahvé a initié la sexualité pour pouvoir lier Adam et Eve, afin de créer grâce à l’intimité un lien entre eux. Ce lien peut être, un lien de plaisir émotionnel, physique et à la fois spirituel.

  Nous devons savoir que notre sexualité vient définir notre identité, notre couple, et par la suite donnera l’orientation de notre famille. Sachant que la famille représente la cellule vitale de notre société. En observant cette chaîne de reproduction, on verra qu’il y’a un lien entre notre vie sexuelle, notre couple, notre famille et notre société.

Bien souvent, le chemin vers la guérison de la dépendance à la pornographie est long mais pas impossible. Il faut savoir que Dieu s’intéresse avant tout à notre cœur, car on peut mettre en place pleins de choses pour guérir de notre addiction, cependant il faut aussi s’interroger soi-même, afin de savoir ce que Dieu a envie de mettre dans notre cœur, ce qu’il a envie d’y travailler ? Comment va-t-il utiliser notre addiction pour nous sortir de là ou être une porte d’espérance pour les autres ?

La pornographie et sa présence dans l’église et dans notre société

D’après le dictionnaire, la pornographie est une représentation des choses obscènes, sans préoccupation avec l’intention délibérée de provoquer l’excitation sexuelle du public auxquels elles sont destinées, bien souvent à des fins de masturbation. Les choses obscènes quant à elles, sont des choses qui blessent ouvertement la pudeur, surtout par des représentation d’ordre sexuel. La pudeur est une disposition qu’on a éprouvé une certaine gêne, à l’évocation des choses sexuelles. La pornographie vient blesser, choquer notre pudeur, notre sensibilité autour de la sexualité.

Aujourd’hui, dans nos milieux chrétiens, il y’a un vrai enjeu autour de cette question, car le fait d’être dépendant de la pornographie peut nous détourner du plan que Dieu a prévu pour nous.

Durant cette période de confinement lié covid-19, les statistiques ont révélé que la consommation de la pornographie avait augmenté de 50% (1). Une autre statistique a révélé que 64% des femmes de 13 à 24 ans recherchent activement de la pornographie chaque année (2) ; comme autre statistique, 10% des utilisateurs des sites pornographiques sont des enfants de 0-9 ans (3). Ces statistiques nous montrent que la pornographie est un fléau qui mine réellement notre société, que ce n’est pas uniquement les hommes qui en consomment, mais que les femmes et les enfants y sont également exposés. Nous notons un viol de l’imaginaire de la sexualité des enfants, qui, en réalité, ils n’ont jamais été sexuellement actifs, pourtant, ils sont confrontés à ces images sans l’avoir recherchées.

Détecter la dépendance et en comprendre les effets

En tant qu’êtres humains et en tant que chrétiens, nous éprouvons des désirs innombrables ; nous courons nuit et jour après nos envies et nous éprouvons parfois un mal-être qui peut générer de nombreuses souffrances, voire  conduire au désespoir. Pour savoir si on est dépendant de la pornographie, il faut être capable de se demander si on peut s’arrêter et savoir si cela nous cause un problème d’arrêter ? Si on ne peut délibérément s’arrêter, alors on est dépendant de la pornographie.

« Si donc quelqu’un se conserve pur, en s’abstenant de ces choses, il sera un vase d’honneur, sanctifié, utile à son maître, propre à toute bonne œuvre » 2 Timothée 2 :21

Nous devons savoir que les addictions peuvent avoir des impacts physiques dans notre cerveau. Il faut bien avoir conscience que la reproduction est un besoin primaire dans notre espèce, si on ne se reproduit pas, on s’éteint. Notre espèce se multiplie et perdure grâce à la sexualité. Avoir un orgasme à travers la masturbation après avoir consommé de la pornographie, cela vient à tromper notre cerveau et développe un lien émotionnel pervers et malsain, qui crée des envies omnibulantes, qui finissent par devenir des prisons dans notre être. Et parfois, il devient difficile d’en sortir.

S’engager pour un changement

Voilà quelques conseils à suivre afin de s’engager vers une guérison de l’âme :

  1. Il faut pouvoir en parler avec une personne de confiance (au sein de votre église locale, se diriger vers le service d’écoute ou le service d’aide, qui peut être : le pasteur, un ainé ou ainée dans la foi ou un ami/amie, un mentor), une personne avec qui nous pouvons ouvrir notre cœur, une personne bienveillante, qui ne nous jugera pas mais qui pourra idéalement nous accompagner vers le chemin de la guérison. Le but étant de sortir du schéma de la honte et de la culpabilité dans lequel l’ennemi de nos âmes, veut nous maintenir. Car on peut tomber dans le piège de croire que puisque Dieu est parfait, nous devons l’être aussi.

Il serait judicieux de pouvoir en parler sans remettre en questions nos engagements au sein de notre église locale.

« Confessez donc vos péchés les uns aux autres, et priez les uns pour les autres, afin que vous soyez guéris. La prière fervente du juste a une grande efficace » Jacques 5 :16

  •  Mettre une protection à notre connexion internet afin de mettre un garde-fou et de ne pas céder à ses pulsions.
  • Il faut se souvenir de la miséricorde de notre Dieu et pouvoir retourner vers lui pour lui demander son intervention pour notre libération. Très souvent, nombreux sont les chrétiens qui s’éloignent de Dieu, parce qu’ils se disent qu’ils sont indignes d’être appelés enfants de Dieu à cause de leur culpabilité. Ce qu’il faut savoir, c’est que Yahvé ne raisonne pas comme nous, car son fils le Christ est en œuvre en chacun de nous ; son amour pour nous ne faillis pas et il ne nous abandonne pas. 

« Mais si nous marchons dans la lumière, comme il est lui-même dans la lumière, nous sommes mutuellement en communion, et le sang de Jésus son Fils nous purifie de tout péché »  1 Jean 1:7

  • Ne pas s’enfermer, car très souvent l’addiction nous éloigne des autres. Apprendre à gérer nos pulsions.
  • Il y a un appel à progresser avec Christ, à grandir, à marcher vers la liberté. Et plus tard, devenir un point de relais pour les autres en leur tendant la main à  notre tour, afin de susciter de l’espoir et la foi chez ces personnes qui n’avaient plus d’espoir, et aussi témoigner de ce que  nous avons connu les étapes de la libération, le chemin de la guérison.
  • Il est aussi important d’avoir une relation verticale avec Yahvé. Une relation sincère avec les autres, afin de nouer des relations authentiques.
  • Enfin, il faut confier sa volonté et sa vie aux soins de Yahvé.

En définitive, nous constatons que la pornographie est un fléau qui mine à la fois notre société et nos églises, cependant nous devons savoir qu’il y a une dualité entre ce que nous faisons et ce que nous sommes en Christ. Savoir qu’une addiction ne fait pas nécessairement de nous une mauvaise personne, cependant il faut pouvoir en sortir afin de jouir véritablement de notre liberté en Christ. Nous devons savoir qu’en tant que chrétiens, nous sommes une nation sainte du fait du caractère intrinsèque de notre créateur « YHWH » qui ne porte aucune souillure en lui, aucune impureté, aucune homogénéité avec les autres dieux, car notre Dieu est Saint et tout ce qui se rapporte à lui, est également saint. Immense est donc, le privilège pour tout enfant de Dieu, d’avoir été choisi, avec ses imperfections et ses faiblesses afin rejoindre son Corps d’élite. Pour s’assurer de la participation de tous ses enfants à cette vocation sacerdotale sans joug, YHWH, a offert son fils unique en sacrifice, afin que son sang nous purifie de tout péché.

« A celui qui nous aime, qui nous a délivrés de nos péchés par son sang, et qui a fait de nous un royaume, des sacrificateurs pour Dieu son Père, à lui soient la gloire et la puissance, aux siècles des siècles ! Amen ! (Apocalypse 1 :5-6) ». Sachons qu’une addiction sexuelle au même titre que toute autre addiction, est considérée comme un joug pour tout chrétien et en particulier la pornographie. Pour celles et ceux qui souhaitent présenter leur union devant Dieu, nous devons savoir que consommer de la pornographie est une très mauvaise préparation pour des futures relations sexuelles épanouissantes dans le mariage. Nous devons pertinemment croire que Dieu nous a créé pour la liberté, donc nous devons découvrir, nous approprier et chercher activement cette liberté.

 

Voici quelques versets qui pourront vous aider à cheminer vers la guérison :

4 Ne crains pas, car tu ne seras point confondue ; Ne rougis pas, car tu ne seras pas déshonorée ; Mais tu oublieras la honte de ta jeunesse, Et tu ne te souviendras plus de l’opprobre de ton veuvage. 5 Car ton créateur est ton époux : L’Éternel des armées est son nom ; Et ton rédempteur est le Saint d’Israël : Il se nomme Dieu de toute la terre ; 6 Car l’Éternel te rappelle comme une femme délaissée et au cœur attristé, Comme une épouse de la jeunesse qui a été répudiée, dit ton Dieu. 7 Quelques instants je t’avais abandonnée, Mais avec une grande affection je t’accueillerai ; 8 Dans un instant de colère, je t’avais un moment dérobé ma face, Mais avec un amour éternel j’aurai compassion de toi, Dit ton rédempteur, l’Éternel.  (Ésaïe 54:4-8)

Elise PRISO

Soyez transformés

« Et cet amour consiste, non point en ce que nous avons aimé Dieu, mais en ce qu’il nous a aimés et a envoyé son Fils comme victime expiatoire pour nos péchés. »

Diapositive précédente
Diapositive suivante

Derniers Articles

Soyez toujours joyeux !

Soyez toujours joyeux, priez sans cesse, remerciez Dieu en toute circonstance. Voilà ce que Dieu demande de vous, dans votre vie avec Jésus-Christ. ( 1Thessaloniciens 5:16-18)